Décembre 2016

(Michèle) Cette année, les trois Dobbertin passeront à nouveau les fêtes ensemble, ce dont je me réjouis. Pendant l’année d’échange de Hannah, mon tête-à-tête avec Marie a certes été (encore) plus intéressant et agréable que je ne l’avais espéré. Mais je préfère encore notre vie à trois. Et c’est à six mains que nous avons écrit cette lettre de Noël.

Nouveau monde

(Hannah) Je ne sais pas exactement dans quel pays j’ai passé le Nouvel An 2016. Peut-être était-ce au Guatemala, où j’avais accompagné ma famille d’accueil en vacances et au mariage d’un couple d’amis. Ou peut-être survolions-nous déjà le Golfe de Mexico. Ou nous étions déjà de retour à Santa Fe, au Nouveau Mexique, où j’allais passer les cinq derniers mois de mon année d’échange.

Ce séjour a entraîné des changements inespérés dans ma vie. J’ai en effet pu nourrir ma passion pour le cinéma en suivant des cours à la fac locale. J’y ai aussi passé l’essentiel de mon temps libre en tant que stagiaire bénévole, ce qui m’a permis d’apprendre beaucoup sur les principales techniques d’éclairage, les caméras et bien d’autres choses. 

Escapade

At Madame Tussaud's

At Madame Tussaud’s

(Marie) Fin décembre 2015, maman et moi nous sommes envolées pour cinq jours bien remplis à Londres. L’autobus à impériale était évidemment de la partie pour nos visites de la ville, mais aussi le bateau pour une promenade ensoleillée sur la Tamise. Et puisque nous étions au pays de Harry Potter, nous avons exploré les lieux de tournage du « royaume magique » en compagnie d’un guide spécialisé. En bonnes touristes, nous avons visité Tate Modern, Madame Tussaud’s et la Tour de Londres, et admiré les illuminations de la Tower Bridge, à dix minutes de notre hôtel. Le plus chouette pendant ce séjour génial, c’est que Maman m’a fait la surprise de m’emmener voir deux comédies musicales : Wicked et Les Misérables. Trop bien !

Théâtre scolaire

(Marie) Pendant mon avant-dernière année de collège, j’ai à nouveau participé avec grand plaisir au projet de théâtre scolaire. Cette année, nous avons écrit et interprété une pièce sur le thème du paradis et de la vie aprèsScreen Shot 2016-11-20 at 12.03.39 la mort. Mon rôle était celui d’une ado timide qui meurt avec six de ses camarades dans un accident de voiture et doit s’habituer à la « vie » au paradis. Les représentations ont eu lieu juste après mon 13ème anniversaire.

 

Mai à Barcelone

(Michèle) J’ai continué à prendre des cours d’espagnol cette année, et au printemps j’avais bien besoin d’un petit séjour en Espagne pour me motiver. Marie m’a toutefois fait remarquer – avec raison – que nous n’oserions pas randonner toutes seules dans la Sierra Nevada. Nous avons préféré aller à Barcelone, et nous n’avons pas été déçues – surtout moi, qui rêvais depuis longtemps de voir la Sagrada Família et la Casa Batlló de Gaudi. Côté gastronomie, nous avons découvert le potentiel addictif des bars à tapas et les limites étonnantes de l’appétit de Marie.

Comme à Londres en décembre, j’étais surtout heureuse du fait que Marie ait pris autant de plaisir que moi. Je n’aurais pas vraiment eu plaisir à traîner une ado boudeuse pendant quatre jours !

IMG_7997Disney World

(Hannah) Le temps a filé trop vite pendant les dernières semaines avant mon retour en Suisse. J’ai dirigé mon premier court-métrage, avec une vraie équipe de tournage de la fac J. Le lendemain, ma famille d’accueil et moi sommes partis pour une semaine de vacances à Disney World, en Floride. Pour eux, c’est presque une tradition, et j’ai eu beaucoup plaisir à découvrir avec eux Hogwarts, Splash Mountain et bien d’autres attractions extraordinaires.

Bras cassé et camp musical

(Marie) Pendant que Hannah se réhabituait à la vie en Suisse, la fin de l’année scolaire se rapprochait à grands pas. Mais deux semaines avant les vacances, je suis tombée à vélo et me suis cassé le coude droit. Ce soir-là et les deux suivants, je n’ai évidemment pas pu participer aux concerts de mon orchestre. Heureusement, nous avions reçu notre bulletin scolaire le matin de mon accident, et je n’ai donc pas dû faire des interros le bras dans le plâtre.
Malheureusement, j’ai aussi dû renoncer au camp musical à Jolimont début juillet. Hannah y est allée sans moi, mais au moins j’ai revu mes vieux amis lors du concert final.

Retour en Suisse et nouveaux horizons

(Hannah) Lorsque je suis rentrée en Suisse le 2 juin, j’ai d’abord passé plusieurs jours à me détendre et à ne rien faire. J’avais pourtant un programme en béton : travailler à mon projet de « maturité » (le baccalauréat suisse), rattraper les cours que j’ai manqués au lycée, et peut-être même démarrer un nouveau projet de film.

Après deux semaines à ne rien faire, je me suis ressaisie et j’ai décidé de faire un pas dans une toute nouvelle direction. Et c’est ainsi qu’un beau mardi soir, je suis allée à la permanence hebdomadaire d’accueil des réfugiés à Muri. Au départ, c’est le thème de mon travail de maturité qui m’avait poussée à faire cette démarche – mais je vous en parlerai l’année prochaine. En arrivant à la permanence, je m’attendais à rester dans mon coin, parce que j’ai du mal à aborder des inconnus. Mais mes appréhensions se sont aussitôt dissipées : en un clin d’œil, je me suis retrouvée à faire une partie de baby-foot avec un petit Irakien et ses deux sœurs, pendant qu’un Afghan d’une vingtaine d’années me montrait des photos de son équipe de foot suisse.

Back to the US

(Marie) Après Jolimont, Hannah a tout juste eu le temps de refaire ses bagages avant notre départ en vacances. Nous avons tout d’abord passé onze jours dans une adorable vieille maison à Santa Fe. C’était très cool car nous n’étions pas là en touristes, et j’avais plutôt l’impression que nous étions revenues chez nous après une longue absence. Après ce passage beaucoup trop court à Santa Fe, nous sommes parties vers l’ouest pour un road trip avec les deux « sœurs » de Hannah. Un petit détour par le Grand Canyon, et hop, direction Las Vegas, où maman nous a fait la surprise de nous emmener à un extraordinaire spectacle du Cirque du Soleil. Cette soirée est un de mes meilleurs souvenirs. Le thème du spectacle, les Beatles, a marqué le reste de notre voyage. Nous avons tellement écouté leur musique en voiture que je connais encore aujourd’hui presque tous les textes par cœur.

Nous avons ensuite passé trois jours à l’est de Yosemite National Park, à Mammoth Lakes, dans un chalet confortable au bord d’un ruisseau et d’une prairie fleurie. Nous avons enchaîné avec deux jours dans un autre chalet, à Wawona, pour randonner dans la partie ouest de Yosemite. Pendant une de nos randonnées, alors que j’attendais le reste de notre petit groupe, j’ai entendu un bruissement dans les fourrés, à quelques mètres de moi. J’ai cru que c’était un jeune cerf et j’ai commencé à filmer avec mon portable. C’est alors que je suis aperçue que ses oreilles étaient bien trop rondes et son corps bien trop petit pour un faon, et au milieu des herbes hautes j’ai soudain reconnu un petit ours noir (au pelage brun) !

IMG_1977Nous avons encore passé quelques jours cool près de Bodega Bay, dans la même jolie maison dans les dunes qu’au printemps 2013. La Napa Valley (le vignoble de Francis Ford Coppola !) et le parc national de Point Reyes étaient seulement à une heure de route. Notre toute dernière étape, une journée à San Francisco, a été ma préférée. C’était évidemment beaucoup trop court, et j’espère y retourner un jour, avec ma famille, ou avec des amis quand je serai plus âgée.

Nostalgie et détente automnale en Valais

(Michèle) Notre passage à Santa Fe l’été dernier avait déjà été un concentré de nostalgie pour moi : comme Marie, j’avais eu l’impression d’être de retour « chez moi », de pouvoir à nouveau prendre ma vie en main. J’ai ressenti la même chose en arrivant pour une semaine de vacances d’automne dans le petit village valaisan de Vercorin. En 1987, j’avais passé ici un de mes plus beaux étés avec ma meilleure amie de l’époque. Comme les montagnes me manquent !

Pour Hannah, Marie et moi, ces quelques jours ont été nos meilleures vacances depuis longtemps : randonner, lire, parler de tout et de rien, dormir tout son soûl, et le soir, se blottir près du poêle à bois et malgré la fatigue regarder ensemble un bon film. Hannah a résumé ce séjour en une vidéo de deux minutes, que vous retrouverez sur sa chaîne YouTube.

Amitié, paix et espoir

(Hannah) J’aide désormais chaque semaine à la permanence d’accueil des réfugiés à Muri. Le jeudi, j’enseigne bénévolement l’allemand dans un foyer d’accueil dans une autre ville d’Argovie, en binôme avec le « footballeur » afghan, que j’appelle avec fierté mon frère, et avec qui j’ai déjà travaillé à divers projets de film. L’histoire du petit Irakien n’est pas aussi gaie… Je leur ai régulièrement rendu visite après l’école, à lui et à sa famille, et ils me sont devenus très proches, mais ils ont malheureusement dû quitter la Suisse. Avant leur départ, j’ai toutefois encore pu filmer un court-métrage avec le petit Sajjad.

Début décembre, je suis retournée au foyer pour réfugiés, devenu bien silencieux sans Sajjad et ses deux petites sœurs, et j’y ai organisé un atelier de pâtisserie. Faire des biscuits de Noël avec des réfugiés, quelle que soit leur religion, c’est comme ça que je comprends l’esprit de Noël.

Et c’est dans cet esprit que Maman, Marie et moi vous souhaitons un joyeux Noël, et une nouvelle année sous le signe de la paix pour le monde.

Cet article est également disponible dans la ou les langues suivantes: Allemand Anglais